Article sur les risques fiscaux / sociaux distillerie

Catégorie
Date de publication
Etat de publication
Rédacteur
Article précédent
Article suivant

Comme disait Reid Hoffman, le fondateur de Linkedin à l’âge de 35 ans : « Dans la vie, tout est une affaire de risque. Ce que vous devez apprendre, c’est comment le gérer. » . Avoir sa distillerie ou gérer une marque de spiritueux représente un certain nombre de risques, et notamment d’amendes et de peines de prison … nous vous les présentons dans cet article.

image

L’idée n’est pas de vous faire peur, ou de vous empêcher à vous engager dans la voie de la production et de la commercialisation de spiritueux. Nous souhaitons juste vous aider à prendre conscience que contrairement aux idées reçues, avoir son entreprise n’est pas juste un gage de liberté, c’est aussi de nombreuses responsabilités, notamment vis à vis de la société civile et de l’Etat.

« La vie ne consiste pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie. » Sénèque, philosophe et homme d’État romain du 1er siècle

Titre 1

Titre 2

Titre 3

En France, la possession d'un alambic est réservé aux professionnels (article 306 du CGI) : les distillateurs de profession ou les loueurs d'alambics habituellement appelés bouilleurs ambulants.

Pour les particuliers, nous ferons un article spécifique prochainement sur les solutions pour distiller légalement, chez un bouilleur ambulant, en atelier public, ou en Alsace/Moselle. L'infraction à l'article 306 est puni de 6000 € d'amende.

Titre 1

Titre 2

Titre 3

Vous souhaitez nous faire part de votre commentaire ou de vos questionnements par rapport à ce sujet ? Dites le nous à contact@centre-formation-distillerie.com

Merci.

Jennifer FRAIR ROSKIS & Baptiste FRANCOIS

------

Vos commentaires et mises à jour de l’article :